segunda-feira, 30 de junho de 2008

Pensées du soir.

J'écoute cette chanson...
Le son du piano,
il me fait rapeller de toi.
Je regarde le paysage du soir.
Ma fenêtre est une morceau du monde.
J'imagine, alors, la mer plongée dans le noir.
Elle est douce et grande.
Si j'étais un bateau,
Je me perdrai dans ses bras.
Il y aura jamais la solitude...